Kit “Anti crise financière”
1ère étape – Mettre ses comptes courants en ordre de bataille”

 

Lors de la prochaine crise, les banques auront un rôle clef.
Qu’elles provoquent cette crise ou non, elles seront un instrument essentiel de l’État pour mettre en place les contrôles sur les capitaux nécessaires à sa résolution.

De plus, il est probable que certaines institutions financières fassent faillite. Dans ce cas, l’État se servira des banques pour imposer une résolution de crise aux déposants concernés.

C’est là que l’organisation de vos comptes courants prend tout son sens car les comptes courants sont la première interface entre les réseaux bancaires et votre vie financière.

Principe de la stratégie

Comme on ne sait pas où et comment la crise se déclenchera il me semble important de pouvoir être le plus réactif possible. Une bonne idée est donc de profiter des avantages de chacun des types de réseaux bancaires qui existent.
1

Les banques “physiques” – Devenez le client parfait
Votre banque principale !
C’est cette banque qui sera en première ligne pour vous accorder des prêts. Soignez votre image et donnez-lui envie de vous prêter de l’argent.

2

Les banques en ligne – Vivez la banque du futur
Les banques en ligne ont des prix imbattables et une réactivité très grande. Profitez-en pour saisir les opportunités et facilitez votre gestion quotidienne.

3

Les comptes à l’étranger – Passez sous les radars
Le système bancaire est organisé par pays. Un compte à l’étranger vous permet d’échapper à un certain nombre de remontées d’informations “systématiques” opérées par les banques françaises.

Sur cette page, je vous donne mes conseils et aussi de bonnes adresses vers des enseignes que j’utilise et recommande.

Note sur la garantie des dépôts par le FGDR (Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution)
Ce fonds censé garantir 100 000 € par personne et par banque en cas de faillite d’un établissement bancaire est doté à ce jour d’environ 3 mds €. La totalité des dépôts sur les comptes courants et livrets est d’environ 1 000 mds €. Il suffit donc que 0,3% des dépôts soient perdus par les banques pour épuiser le FGDR à ce jour. Dans ce cas, ce sera les États qui seront appelés au secours. C’est pour cela qu’à titre personnel je privilègie la diversification des moyens d’épargne à une unique assurance potentielle qui n’aura pas forcément les moyens de ses ambitions en cas de crise financière.

La première partie de cette stratégie sera donc basée sur la diversification des dépôts de vos liquidités.

Les banques “physiques”
Votre banque principale

Votre banque principale doit être la banque dans laquelle vous serez irréprochable “bancairement” parlant. Vous devez montrer à votre banquier que vous êtes une personne qui gère bien ses finances, qui paie ses factures à l’heure, qui met un peu de côté chaque mois etc …

Pour comprendre comment votre banquier juge votre vie pour en tirer des notes, je vous renvoie vers une de mes vidéos “comment être furtif aux yeux de votre banquier”.

Sur cette page, je vous donne mes conseils et aussi de bonnes adresses vers des enseignes que j’utilise et recommande.

Note sur la garantie des dépôts par le FGDR (Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution)
Ce fonds censé garantir 100 000 € par personne et par banque en cas de faillite d’un établissement bancaire est doté à ce jour d’environ 3 mds €. La totalité des dépôts sur les comptes courants et livrets est d’environ 1 000 mds €. Il suffit donc que 0,3% des dépôts soient perdus par les banques pour épuiser le FGDR à ce jour. Dans ce cas, ce sera les États qui seront appelés au secours. C’est pour cela qu’à titre personnel je privilègie la diversification des moyens d’épargne à une unique assurance potentielle qui n’aura pas forcément les moyens de ses ambitions en cas de crise financière.

La première partie de cette stratégie sera donc basée sur la diversification des dépôts de vos liquidités.

Comment être furtif aux yeux de votre banquier

Le Produit Net Bancaire

Pour préparer un bon dossier lorsque vous demanderez un prêt, il faut que votre Produit Net Bancaire soit positif. Pour cela vous avez tout intérêt à prendre vos assurances dans votre banque principale. Aujourd’hui les 2/3 des bénéfices réalisés par les banques sont issus de la vente de produits d’assurance.

Pour comprendre comment votre banquier juge votre vie pour en tirer des notes, je vous renvoie vers une de mes vidéos “comment être furtif aux yeux de votre banquier”.

  • Assurance habitation
  • Assurance automobile
  • Assurance propriétaire non occupant (PNO)
Demandez quel est le montant de votre PNB à votre banquier, c’est une information personnelle qu’il est obligé de vous communiquer sur demande. Vous lui montrerez que vous connaissez un peu son métier.
Pour comprendre comment votre banquier juge votre vie pour en tirer des notes, je vous renvoie vers une de mes vidéos “comment être furtif aux yeux de votre banquier”.
Mais les banques ne sont pas spécialisées en produits d'assurances ?
En terme de prestations vous trouverez chez votre banquier des offres sensiblement similaires à celles des assureurs. Par ailleurs pour maîtriser vos coûts souvenez vous que tout est négociable. Repartez de ce que vous coûte vos assurances aujourd’hui pour négocier le transfert dans votre banque.
La première partie de cette stratégie sera donc basée sur la diversification des dépôts de vos liquidités.

Le taux d’endettement

Pour préparer une négociation si vous sollicitez un prêt, calculez vous-même votre taux d’endettement.
Pour calculer votre taux d’endettement, additionnez vos revenus :

  • Salaires (si vous avez un 13e ou 14e mois, faites la somme sur l’année et divisez par 12).
  • Les revenus professionnels non salariés (professions indépendantes). Attention, souvent un recul sur 3 ans est demandé …
  • Les pensions alimentaires
  • Les allocations “d’État” (CAF, AAH, retraite, etc …)
  • Les revenus locatifs. Souvent la banque ne prendra que les 2/3 de vos revenus locatifs pour prendre en compte les risques et coûts d’exploitation.
Ensuite, il vous faut calculer vos charges :

  • Loyer de votre résidence principale
  • Mensualité des crédits immo en cours
  • Mensualité des crédits à la consommation
Idéalement, lorsque vous divisez le total de vos charges par le total de vos revenus et que vous multipliez le résultat par 100, il faut que votre taux d’endettement soit inférieur à 33%.

Le reste à vivre

Il correspond à la somme dont dispose le ménage après avoir payé ses charges. Par exemple, pour un couple qui gagne 6 000 € et qui est endetté à hauteur de 33% (2 000€ donc), le reste à vivre est de 4 000 €. Dans ce cas, il est possible d’argumenter auprès de votre banquier pour dépasser le seuil des 33% puisque les revenus restants sont confortables.

Une banque peut exiger un reste à vivre minimum de 800 € pour une personne seule, 1 000 € pour un couple et ensuite ajouter 300 € par enfant.

Si votre reste à vivre est suffisant, vous pourrez demander à vous endetter plus lourdement. Jusqu’à environ 45%.

Structurez vos dépenses

Dans votre banque principale, pour avoir une bonne note et vous positionner afin d’obtenir de bons taux d’intérêts, faites fonctionner votre compte avec des dépenses jugées comme “honorables” par votre banquier.
  • Domiciliez les remboursements de votre résidence principale si vous avez un crédit immo à ce titre.
  • Domiciliez aussi les remboursements de prêts qui correspondent à une rentrée d’argent que vous souhaitez valoriser auprès de votre banquier (investissement locatif/prêt professionnel etc …)
  • Domiciliez tous vos prélèvements automatiques
  • Faites vos courses de la semaine sur ce compte.
Et pour le reste ? Passez à l’étape suivante : l’ouverture d’un compte bancaire en ligne.

Plan d’actions

  • Choisir une banque physique qui vous convienne ou alors faire le bilan dans votre banque actuelle si vous souhaitez la conserver (demander votre PNB et faites l’inventaire de vos contrats chez elle).
  • Devenir le client parfait (structurez vos dépenses comme indiqué dans la partie précédente)

 

  • Domiciliez vos salaires
  • Basculez vos contrats d’assurances chez elle en demandant à s’approcher des tarifs de la concurrence dans le cadre d’un “grand basculement” pour une relation sur la durée
  • Prenez au moins une carte de crédit
  • Passez à l’étape suivante : Structurez vos dépenses

Les banques en ligne
Votre vie personnelle

“Quel intérêt ? ” me direz-vous puisque la plupart des banques en ligne sont des filiales des banques physiques ?

Utilisez votre argent comme bon vous semble

Chaque mois, faites un virement de votre banque principale correspondant à vos revenus moins les dépenses fixes (domicilié dans votre banque principale) vers le compte de votre banque en ligne.

Faites de cet argent ce que vous voulez !

Cela n’impactera pas votre note client dans votre banque principale.

Exemples :

  • Vos dépenses de vacances qui donnent de nombreuses informations sur vous
  • Vos remboursements de sécu ou de mutuelle qui renseignent votre état de santé
  • L’achat de votre tabac
  • Vos abonnements loisirs comme les jeux d’argents en ligne. Tous vos abonnements font directement référence à une activité qui vous définit aux yeux de votre banquier
  • Vos dépenses de cartes bleues

Profitez des coûts quasiment nuls, de services innovants et de la simplicité d’utilisationt

Pourquoi un écart si grand avec les banques physiques ?
La raison est simple, plus vous faites le travail vous-même et plus la banque gagne de l’argent en économisant des coûts de structure.
Donc vous avez tout un tas de possibilités pour gérer votre argent rapidement et par vous-même.

ATTENTION : Les exemples ci dessous sont issus de mon expérience chez Boursorama. Il y a des banques en lignes moins performantes que d’autres.

  • Enregistrement des bénéficiaires pour des virements automatiques
  • Seuils de virements généralement plus élevés
  • Interface internet plus ergonomique et mieux optimisée
  • Service client optimisé pour traiter les dossiers par téléphone
  • Services boursiers généralement associés très simple d’utilisation

Éléments de stratégie

Sur ce compte bancaire en ligne vous aurez également la possibilité de faire des crédits à la consommation en cas de besoin, très très rapidement. En 3 ou 4 jours en date de la demande vous pourrez débloquer les fonds.

Si vous avez remboursé ces crédits lorsque vous ferez votre demande de prêt à votre banque principale alors elle n’aura également jamais été au courant car elle ne vous demandera que les 3 derniers relevés de comptes.

Par ailleurs, si vous devez vous retrouver à découvert de temps en temps, mieux vaut que ce soit sur ce compte plutôt que dans votre banque principale pour ne pas ternir votre image.

Bref, le compte bancaire en ligne agit comme un pare-feu vis à vis de votre banque principale.

Plan d’actions

  • Ouvrez un compte dans une banque en ligne
  • Prenez tous les moyens de paiements et services gratuits dont vous avez besoin
  • Virez automatiquement chaque mois de votre banque principale vers votre banque en ligne une somme pour financer votre vie personnelle

Ma recommandation

Je vous donne les enseignes que j’utilise. Si vous voulez soutenir la chaîne parce que vous trouvez le contenu que je produits de qualité, alors vous pouvez utiliser les liens d’affiliations. Vous en profiterez aussi par la même occasion.
Boursorama
Ma banque en ligne préférée. Très ergonomique et pleines de services pratiques comme le service easy chèque qui permet d’envoyer des chèques depuis son compte.

Si vous souhaitez que je vous parraine, envoyez moi un email à contact@grandangle2017.fr. Je vous enverrai le lien par retour d’email.
Vous recevez 80 € et moi 110 €.

Un compte à l’étranger
Déconnectez-vous du système bancaire français

Comme je vous l’ai déjà dit, les réseaux bancaires sont une source d’informations précieuse pour l’État. Mais les banques sont aussi soumises aux ordres que l’État leur donne.

L’idée est donc de conserver une part “d’intimité” face au système bancaire français mais aussi de garder un canal pour faire circuler votre argent en dehors du système bancaire du pays.

Par exemple, lorsque les retraits bancaires étaient limités pour les grecs pendant la crise de 2012, les touristes pouvaient retirer leur argent sans problème …

Donc, si vous avez une carte bancaire rattachée à un compte bancaire en Allemagne, cela vous ouvrira sûrement des possibilités en cas de crise. En attendant vous avez la même monnaie sur tous vos comptes ce qui est un avantage.

Voyons en détails :

1

Réagissez rapidement à l’actualité
Vous pourrez quasi instantanément faire circuler vos liquidités sur ce compte. Cela peut être pratique.

2

Tentez d’échapper à la mise en place d’un éventuel contrôle des capitaux
Vous aurez une longueur d’avance avec une réserve tout à fait liquide et disponible qui peut tout simplement vous permettre de retirer de l’argent lorsque les autres ne le pourront plus.

3

Adaptez-vous en cas d’éclatement de la zone euro
Il vaudra mieux avoir son argent liquide en Allemagne plutôt qu’en France. Bien sûr, tout dépendra des modalités de conversion des euros en banques pour savoir si vous aurez la joie d’avoir des Deutsch mark ou des Francs. Pour autant cela peut être un effet collatéral tout à fait appréciable.

=> Bon, et en dehors d’un scénario de crise à quoi ça sert ?

Cela peut vous permettre de faire des achats sans que les impôts en soient directement informés.

Par exemple, si vous achetez des biens réels comme des tableaux, des bijoux ou quoique ce soit d’autres, vous pourrez conserver précieusement leur titre de propriété sans pour autant devoir les déclarer au fisc puisque l’ISF n’existe plus en dehors des biens immo.

Le jour où vous souhaitez revendre les biens en questions, il vous suffira de produire les titres de propriété pour payer votre impôt en toute légalité.

Bref, aujourd’hui ouvrir un compte à l’étranger ne coûte rien à l’ouverture et rien à la détention, c’est donc une option dont il serait dommage de se priver, non ?

Une seule limite pour autant :

Il est impératif de déclarer aux impôts que vous détenez un compte à l’étranger. Les impôts n’en sauront pas plus mais vous devez le déclarer. Si vous ne le faites pas, vous vous exposez aux soupçons du fisc le jour où ils l’apprendront et à des amendes …

Ma recommandation

Je vous donne les enseignes que j’utilise. Si vous voulez soutenir la chaîne parce que vous trouvez le contenu que je produits de qualité, alors vous pouvez utiliser les liens d’affiliations.
N26
Compte domicilié en Allemagne.

Les démarches pour ouvrir le compte se font entièrement en ligne avec son smartphone. Même le RDV pour l’ouverture du compte se fera avec le smartphone lors d’un entretient en face à face grâce à la caméra de votre smartphone.

J’ai reçu mon RIB et ma CB quelques jours plus tard. Rien à redire. J’ai maintenant un RIB allemand et une CB allemande.

Parrainage :
Je reçois 15 € et vous rien. Si vous souhaitez que je vous parraine il vous suffit de rentrer le code richardd6374 lors de votre inscription.

Merci pour votre soutien.

Les livrets A, LEP et LDD
Rémunérez vos liquidités sans risques

Les sommes déposées sur les livrets A sont rémunérées et mobilisables à tout instant. Nous sommes d’accord que le rendement est très faible. Pour autant, mieux vaut rémunérer une somme à 1% plutôt que 0% non ? D’autant qu’elles sont exonérées d’impôts et de prélèvements sociaux.

Par ailleurs, en fonction des périodes, la rémunération des livrets sont plus ou moins intéressants.

  • Le Livret A : Rémunération : 0,75% montant maximum : 22 950 €
  • Le LEP : Rémunération 1,25%. Accessible pour les personnes qui ont peu de revenus selon un barême. Montant maximum : 7 700 €
  • Le LDD : Rémunération 0,75 %. Montant maximum : 12 000 €. Accessible pour les personnes à faibles revenus.

Pour aller plus loin
Le guide des investissements qui ont déjà réussi

Le kit anti crise vous permet de mettre en place des coupes feu pour protéger votre patrimoine mais j’ai aussi écrit un guide gratuit qui vous permettra de comprendre comment développer votre patrimoine tout en maîtrisant les risques liés aux crises financières et économiques.

J’ai écrit ce guide en m’appuyant sur les témoignages des financiers que j’interview sur ma chaîne et vous comprendrez comment ils en sont arrivés là où ils sont aujourd’hui.

Ce guide est une formation en 7 chapitre. En vous inscrivant vous recevrez un chapitre par jour pendant 7 jours.

  • Les 3 piliers de la richesse que j’ai observé
  • Comment ne pas perdre d’argent
  • Quels sont les 2 façons de gagner de l’argent
  • Comment éviter les pièges des investissements nouveaux à forte rentabilité
  • La stratégie Bottom-Up de Warren Buffette et de Guillaume Rouvier
  • La stratégie Top-Down de Charles GAVE
  • Agir, la seule solution pour démarrer !

Fin de la 1ère partie
Merci beaucoup ! Je suis preneur de vos retours !

Une des difficulté pour écrire cette première partie c’est que je ne sais pas ce que vous souhaitez trouver dans ce kit. Alors si vous voulez que je vous propose des solutions pour ce qui a le plus d’importance pour vous, aidez moi en prenant 5 minutes pour répondre à 4 questions dans le petit questionnaire ci-dessous.

Si vous avez lu la page jusque ici je vous dit dans tous les cas un grand merci 🙂

Si vous visualisez mal le questionnaire voici un lien direct pour y accéder sur google form